atelier d'écriture été

Atelier autobiographie 30 juillet-2 août 2012

Ils étaient Cinq encore comme la semaine dernière pour ce deuxième stage de l'été, un atelier autour de soi, autour des mots qu'on n'ose écrire ou qui viennent sans qu'on les convoque. Ils ont choisi les chemins de traverse, la plongée en eau vive, le risque d'écrire au bord de l'intime. L'alchimie, encore, a fait jaillir l'indicible, les phrases justes et inquiètes. Une larme parfois.

Il suffit de se laisser porter,  la coulure des mots enjambe les précipices. Il suffit de fouiller ce qui est enfoui là, bien tapi. Et tout revient, et l'enfance et les chagrins, nos mères, nos frères et nos fils, nos soeurs et nos regrets, nos errances, nos lignées nécessaires, fardeaux devenus soudain légers parce que partagés.

Chacun, chacune a suivi son chemin singulier, a recréé sa propre histoire.

Je me dis toujours que c'est cela qui compte, ce temps magique de l'écriture en mouvement, la virevolte cadencée, la révolte excessive des lettres qui s'emboîtent et se mirent au firmament de nos déclarations d'amour.

Merci à Véronique, Claire, Léon, Patrick et Fabrice...

Patricia, sous le parasol, mercredi 1er août, vent levé.